Créer son jardin bio

Songez-vous à vous investir dans le jardinage bio ? Voici des astuces pour aménager un jardin bio, de la préparation du sol en passant par la réalisation du compost fait maison, et d’autres étapes cruciales pour obtenir un jardin biologique.

Bien préparer le sol

Il importe de porter attention à la préparation du sol avant de se lancer dans un potager biologique.

Commencez par tester la qualité du terreau à l’aide d’un kit vendu en jardinerie, afin de déterminer le pH et connaître la nature du sol. Cette démarche vous permettra ensuite de fournir les amendements nécessaires pour obtenir des récoltes optimales.

L’usage de produits chimiques est fortement déconseillé : non seulement cela peut s’infiltrer dans les légumes, fines herbes et fruits que vous cultiverez, mais vous risqueriez d’éliminer aussi les « bonnes » bactéries (notamment les vers de terre).

Créer son propre compost

Pour obtenir d’excellentes cultures, vous aurez besoin de compost fait maison. Cet engrais naturel donne une seconde vie aux déchets. Une caractéristique assez méconnue du compost est que cela permet également de réduire la prolifération des mauvaises herbes.

Plusieurs jardiniers s’équipent de composteurs, alors que d’autres procèdent en créant des tas à même le sol. Retournez le tout de temps à autre, et arrosez pour maintenir les matières humides, afin d’optimiser le processus. Au bout de 6 mois, votre compost naturel entièrement fait maison devrait être prêt à utiliser !

Diversifiez les éléments pour obtenir du compost de qualité :

épluchures

copeaux de bois

coquilles d’œufs

journaux déchirés

excréments d’animaux

mies de pain

fleurs fanées

La sélection des plants

Procurez-vous des variétés qui sont bien adaptées au type de luminosité disponible sur votre parcelle de terrain. Vous devriez aussi prendre en compte la qualité de votre sol, le drainage, de même que les conditions d’humidité.

Privilégiez les variétés 100% naturelles, n’ayant subi aucun traitement de pesticides ou chimique.

Porter attention à l’arrosage

L’arrosage est crucial pour que les cultures se développement de façon optimale. Arrosez les racines des plants, plutôt que les feuillages, qui pourraient être agressés par des jets.

Les dispositifs qui recueillent l’eau de pluie ont l’avantage d’offrir la température ambiante idéale qui convient aux plantations. Plusieurs jardiniers sont des plus créatifs avec leurs façons de recueillir de l’eau de pluie.

Rappelez-vous que le moment idéal pour l’arrosage demeure le matin, ce qui réduit considérablement les pertes d’eau par le processus d’évaporation. Planifiez un à deux arrosages par semaine, dépendamment de la température. Respectez la réglementation de votre commune en termes d’arrosage.

Ne pas négliger le désherbage

Le désherbage est essentiel pour ne pas drainer les plantations des substances contenues dans le sol. La technique à la main est la plus écologique mais cela requiert du temps. Bien entendu, les produits chimiques sont totalement à proscrire !

Songez à doter votre potager de paillis, ce qui limiteront l’émergence de mauvaises herbes, tout en protégeant les sols. Il suffit de récupérer des feuilles mortes, les tontes de pelouse, ou encore de tailler en petits morceaux des branchages, et de les étaler autour des plants.

N’hésitez pas à consulter l’annuaire de notre site pour repérer des experts jardiniers qui vous fourniront des conseils judicieux pour protéger vos plantations sans recours à des produits chimiques, ou encore vous expliqueront comment préparer et protéger votre potager des maladies et du froid, ou vous aideront à vous familiariser avec les techniques d’hivernage, etc.

Un jardin et une cuisine