Quels moyens pour économiser l’eau ?

Pour entretenir un jardin, il est nécessaire de l’arroser régulièrement. De ce fait, votre facture d’eau va être lourdement affectée si vous ne prenez pas soin d’utiliser quelques techniques pour économiser le précieux liquide. Les conseils suivants vont vous aider.

L’utilisation du paillis pour économiser l’eau du jardin

Un procédé intéressant pour préserver l’environnement et ne pas se retrouver avec une facture d’eau astronomique est de réaliser un paillis autour des plantations. Cette méthode consiste à mettre divers éléments de matière plastique, minérale ou organique autour du pied de chaque culture. Cette technique présente les avantages suivants :

• diminuer les arrosages ;

• favoriser la croissance des végétaux ;

• éviter les désherbants aux propriétés chimiques ;

• maintenir une humidité constante autour des végétaux ;

• faire baisser la température ;

• éviter que la terre ne se tasse à cause de la pluie (battance).

Dans les jardins, l’évaporation est beaucoup plus importante que dans les forêts. L’élévation des températures en été favorise la transpiration des plantes, ce qui est une des causes principales de l’évaporation de l’eau. Avec un paillis, l’humidité est préservée au niveau du sol et les plantes sont constamment abreuvées en eau.
De plus, les mauvaises herbes ne pousseront pas avec un paillage car les rayons du soleil n’atteignent pas le sol.
Le paillis permet d’éviter que la terre ne durcisse en surface car le sol reste humide en permanence et permet à l’eau de s’y infiltrer.

Les différents arroseurs automatiques pour économiser l’eau du jardin

Devoir arroser son jardin ne doit pas être une contrainte physique. En effet, il existe désormais des systèmes automatisés performants pour le faire à votre place : les arroseurs automatiques. Ces dispositifs écologiques permettent de diminuer le montant d’une facture d’eau de moitié. De plus, ils sont appropriés aux différents types de jardin, qu’il s’agisse de massifs de fleurs, de vergers, de pelouse…
Parmi ces systèmes, on distingue :

• les modèles enterrés ;

• les dispositifs en surface ;

• les systèmes à jet rotatif ;

• le procédé de goutte-à-goutte.

Les arroseurs automatiques enterrés sont surtout utilisés pour les grands jardins. Ce système fonctionne grâce à un ensemble de tuyaux placés dans le sol et les sorties d’eau se trouvent idéalement installées au niveau des zones à arroser. Un programmateur permet de régler différents paramètres comme le temps et la fréquence d’arrosage.
Les modèles d’arrosage en surface permettent aussi de réaliser des économies d’eau. Ils fonctionnent comme leurs homologues enterrés à la différence que les tuyaux sont posés à même le sol et peuvent être déplacés selon le bon vouloir du jardinier. Un programmateur peut également être ajouté.
Les systèmes utilisant un jet rotatif sont peu onéreux et très pratiques pour les petits jardins. L’eau est propulsée tout autour du pied de l’appareil par forte ou faible pression grâce à de petits bras mécaniques .
Enfin, le système dit goutte-à-goutte est composé de tuyaux micro-percés qui arrosent lentement des végétaux précis. C’est un dispositif très économique qui permet en plus d’éviter la prolifération des mauvaises herbes.

Vous voulez en savoir plus sur les techniques de paillis et d’arroseurs automatiques pour le jardin ? Consultez l‘annuaire du site pour trouver un professionnel qualifié.

Un jardin et une cuisine