Les techniques à adopter pour un jardin bio

Avec l’intensification du réchauffement climatique et l’épuisement des ressources naturelles, de plus en plus d’individus cherchent à agir de façon plus écologique. Ces préoccupations environnementales conduisent à jardiner de façon responsable. Voici un aperçu des techniques et astuces permettant de pratiquer une lutte biologique respectueuse de l’environnement contre les maladies et les organismes nuisibles d’un jardin bio.

La permaculture, véritable éthique de vie

La permaculture est davantage qu’une technique, cela constitue une véritable philosophie du jardinage. Elle tient compte de la nature et de l’humain, en un partage équitable dans la société. Cela donne lieu à une certaine conception de l’aménagement du territoire. Dans cette philosophie, le design occupe une place prépondérante, en portant attention à chaque élément. Ainsi, les pertes d’énergie et le gaspillage sont limités.

Cette technique s’avère économie à de nombreux points de vue et génère un écosystème productif en termes de nourriture et d’autres ressources. Les jardiniers s’adonnant à la permaculture cultivent aussi l’interconnectivité avec d’autres, échangent sous forme de troc, et développent leur esprit de partage.

La technique du compagnonnage

En associant certaines plantes entre elles, il est possible d’obtenir de meilleurs résultats en évitant l’utilisation de produits nocifs. Il suffit de connaître quelles plantes se protègent réciproquement et lesquelles enrichissent le sol, ou encore quels végétaux devraient être séparés car ils ne font pas bon ménage, pour concevoir des cultures biologiques optimales.

Par exemple, certaines plantes aromatiques protègent grâce à leurs odeurs spécifiques, alors que d’autres agissent en une sorte de répulsif contre les moustiques, tel le basilic. D’autres attirent les abeilles, comme la bourrache.

La rotation des cultures

Figurant parmi les astuces de jardinage réussi, la rotation des cultures consiste à ne pas cultiver sur la même parcelle de terrain pendant 2 années consécutives des plantes de la même famille.

Le désherbage sans pesticides

La technique du désherbage sans pesticides permet de cultiver sans produits chimiques. Il est important de contrôler la prolifération des mauvaises herbes car elles développent souvent un réseau racinaire considérablement dense qui nuit aux cultures biologiques.

Des techniques telles que le paillage et les engrais verts enrichissent le sol et limitent la croissance des mauvaises herbes. Les jardiniers ont aussi recours à des outils et des techniques de fabrication de désherbants naturels pour venir à bout des mauvaises herbes dans les espaces dénudés, comme les allées et les espaces entre les rangs.

De nombreuses autres astuces

Il y a de nombreuses autres techniques de jardinage bio à adopter, notamment :

• La culture en buttes

• Le recyclage des feuilles mortes à l’automne

• L’argile comme traitement naturel pour arbres et arbustes

• Le désherbant sélectif

• Le purin de plantes (rhubarbe, sureau, prèle, consoude, ortie, etc.) comme répulsif ou engrais

• Amendements naturels

Référez-vous à l’annuaire de notre site pour identifier des jardiniers spécialisés en bio qui vous conseilleront leurs meilleurs techniques et astuces pour améliorer vos jardins bio.

Un jardin et une cuisine