Quelle architecture de jardin choisir

L’aménagement d’un jardin permet de mieux mettre en valeur sa maison. Quelle architecture adopter ? Pourquoi recourir à un paysagiste ? Découvrons-le ensemble

Les principaux jardins

Le parc à la française et ses rigoureuses plates-bandes s’allient parfaitement à un bâtiment de style classique, mais n’est pas toujours très facile à vivre au quotidien. Le parc à l’anglaise et son désordre apparent est souvent plus apprécié de nos jours, mais son entretien est loin d’être négligeable. Le style japonais, évoquant le pays du soleil levant, ou le style moderniste, souvent plus minéral, ont aussi leurs adeptes.

Chaque architecture de jardin a ses partisans et détracteurs, et c’est vraiment à chacun de choisir celui qui convient, en fonction de son style de vie et de ses goûts !

L’architecture d’un jardin

Le recours à un paysagiste peut aider à choisir l’architecture globale de son jardin, mais aussi à la décliner concrètement. Il n’est pas évident pour un novice d’imaginer le futur aspect d’un terrain qui est souvent encore assez brut, d’envisager l’apparence qu’il aura au fil des saisons, de voir comment il s’harmonisera avec le bâti.

L’architecture d’un éventuel bâtiment annexe (remise, ou espace de vie à la belle saison) doit également être pensée en fonction de l’ensemble de la propriété : si l’annexe est en vue de la maison, elle doit s’harmoniser architecturalement avec elle ; si en revanche elle est cachée, par exemple par une déclivité, il est possible d’être plus libre dans le design sans risque esthétique.

Le conseil d’un paysagiste

La mise en pratique de l’aménagement choisi requiert une technicité que souvent seul le paysagiste spécialisé possède. Il peut par exemple être nécessaire de procéder à des travaux de terrassement pour aménager des zones planes, ou bien pour amener de la terre extérieure si le sol d’origine est de trop piètre qualité. Il faut aussi choisir les plantations non seulement en raison de leur esthétique, mais également de leur capacité à prospérer sur le terrain choisi et sous le climat de l’endroit.

Le chantier amène souvent à faire intervenir plusieurs corps de métier, qu’il faut manager d’autant plus que l’on ne peut planter à n’importe quelle saison et qu’un report du gros-oeuvre peut obliger à décaler d’un an l’achèvement d’un projet ! Il est bien délicat à un particulier sans expérience de gérer cette complexité, alors que le recours à un paysagiste permettra de se décharger de bien des soucis et de gagner en tranquillité?

Pour en savoir plus :