Favoriser un environnement propre pour son jardin

De plus en plus de jardiniers se tournent vers des solutions saines pour leur jardin, autant pour les humains, les animaux et l’environnement. Cela consiste essentiellement en une plantation respectueuse pour la planète n’ayant recours à aucun pesticide ni engrais synthétique, le tout étant combiné avec des pratiques et techniques saines. Si vous recherchez l’harmonie avec l’écosystème, voici des astuces qui vous aideront à restaurer les ressources que vous utiliserez.

Quels sont les points positifs de ce type de plantation ?

Vous obtiendrez des fruits, légumes, baies et fines herbes aux saveurs intenses : le véritable goût de la nourriture saine. Ces produits frais seront gorgés de minéraux et de vitamine.

Ce type de plantation contribuera au respect de l’environnement par une réduction de la perte de végétation, et de la pollution de l’eau et du sol. Votre action permettra aussi une diminution des déchets toxiques. Cela limitera la mortalité chez les oiseaux et les organismes vivant dans le sol, comme les insectes.

Quels sont les principes essentiels d’un jardin bio et sain ?

  • Choisissez minutieusement vos graines et plants
  • Oubliez les produits chimiques synthétiques
  • Favorisez les rotations
  • Recherchez les solutions pour économiser l’eau

L’importance de fabriquer soi-même son compost

Misez sur le compost pour obtenir un sol sain et riche en nutriments. De nombreux jardiniers ne réalisent pas que le compost contribue aussi à générer un sol neutre (dit calcaire, ou légèrement acide).

Lorsqu’il est bien préparé, le compost figure parmi les meilleurs engrais. Il est synonyme de biodiversité, étant donné qu’il regorge d’une panoplie de micro-organismes, d’insectes comme les cloportes, vers de terre et limaces, sans oublier les champignons. Ces organismes dégradent les déchets. Lorsque le compost est intégré au jardin et potager, les petites bêtes continuent d’œuvrer en aérant le sol, permettant ainsi la croissance des plantes.

Un excellent compost est fabriqué avec une variété de déchets, comme des morceaux de branches, les déchets de tonte, des écorces, des fleurs fanées, des feuilles, de la paille, des épluchures de cuisine, des coquilles d’œuf, des croûtes de fromage, de la mie de pain, des cendres de bois, du papier essuie-tout, etc.

Un choix judicieux de plants et graines

Optez pour des variétés résistantes locales. En étant mieux adaptées, elles sauront mieux repousser les maladies courantes. Cela exigera moins d’entretien.

De nombreux jardiniers bio sont très friands de variétés anciennes de graines et plants pour leur originalité et leur goût authentique, notamment le panais, topinambour et le rutabaga.

Les graines hybrides fournissent des légumes et fruits qui se conservent mieux. Leurs saveurs se développent de façon optimale dans un sol argileux.

Concocter ses propres recettes pour lutter contre les insectes et les maladies

Pour lutter efficacement contre les indésirables, vous verrez à point quelques simples ingrédients suffisent à faire la différence. N’attendez pas que vos arbres soient couverts de chenilles ou vos plants dévorés par les pucerons et les limaces.

Misez sur la prévention, avec des solutions écologiques pour plusieurs situations. Renseignez-vous à propos des meilleures recettes pour lutter contre les mauvaises herbes, maladies, rongeurs, pucerons, limaces, animaux, etc..

Pour en savoir plus :