Quels végétaux utiliser pour son paillage

La protection du sol fait partie des soins incontournables à apporter au jardin. Le paillage permet de limiter l’évaporation, dont l’assèchement du sol, et d’éviter l’action de désherbage.

Les avantages de l’instauration de cette couverture sont nombreux. Les matières utilisées doivent être choisies avec délicatesse pour convenir aux plantes cultivées. Les végétaux représentent la meilleure alternative de par leur caractère à la fois écologique et économique.

Les rebuts provenant du jardin

L’entretien du jardin permet d’obtenir divers résidus récupérables et utilisables comme paillis et engrais naturels après décomposition. Les conseils des professionnels privilégient la paille, les feuilles mortes, les tiges ligneuses et les déchets secs, ainsi que les tontes de gazon.

La paille

Cette matière est efficace pour préserver l’humidité du sol, surtout les parterres des potagers. Son action est très appréciée des fraisiers, des courges et des pommes de terre. Elle est également indiquée pour couvrir les pieds des petits fruitiers et des gros arbres fruitiers. En plus de son rôle de conservateur, le paillis de blé broyé apporte également de la matière organique aux plantes.

Les feuilles mortes

Les feuilles mortes sont à réduire en petits morceaux avant d’être éparpillées sur les parterres. Le potager, les arbustes et les haies les apprécient énormément. Leur décomposition pendant l’hiver fournit à la terre les éléments indispensables à son amendement.

Les tiges ligneuses et les déchets secs

Les tiges ligneuses fanées et les feuilles sèches sont à broyer avant le paillage. Ces matières sont utilisées pour couvrir le sol des végétaux comme les haies, les petits fruitiers, les rosiers et les arbustes.

Les tontes de gazon

Les tontes de gazon sont parfaites pour les légumes, les plantes annuelles et les cultures saisonnières. Leur décomposition rapide procure à ces végétaux les nutriments dont ils ont besoin, comme l’azote. Elles s’utilisent aussi au pied des arbustes, des massifs et des haies. Avant de procéder au paillage, les tontes de gazon doivent être séchées sinon il y a un risque de pourrissement suite à leur fermentation.

  • Les conseils des experts en la matière préconisent de mettre une couche de 5 cm autour des pommes de terre, des poireaux, des courges, des choux, des aubergines, des poivrons et des tomates.
  • Une couche de 2 cm suffit pour protéger les légumes qui se récoltent vitement, comme les radis, les salades et les épinards.

Les matières organiques obtenues par les résidus de bois

Les détritus de bois peuvent aussi servir à couvrir les parterres du jardin. Ce sont entre autres les copeaux de bois et les écorces. Les conseils des connaisseurs recommandent de les broyer avant leur utilisation.

Les copeaux de bois conviennent bien aux plantes aromatiques et aux arbustes. Avant leur décomposition, ces plaquettes de bois broyées empêchent le dessèchement du sol car il évite l’évaporation. Après leur putréfaction, elles deviennent des fertilisants qui enrichissent le sol d’humus.

Il est préférable de bien choisir les écorces à utiliser. Les experts conseillent le paillis des essences de feuillus sur les arbustes et les rosiers. Particulièrement pour les petits fruitiers, les fraisiers, les vivaces acidophiles et les arbustes, les écorces de pin sont efficaces car elles ont tendance à rendre le sol acide.

Sachez que les végétaux servant au paillage doivent convenir aux types de plantes, il faut bien les sélectionner. Retrouvez les coordonnées des professionnels sur l’annuaire du site pour vous aider.

Pour en savoir plus :
Un jardin et une cuisine